Lexique voile-aviron


Photo GTH


Quelques termes employés sur La Pierre SkunkWorks, plus quelques autres...
Ce lexique en perpétuel devenir, ne sera jamais achevé^^!

    A  B  C  D  E  F  G  H  I  J  K  L  M  N  O  P  Q  R  S  T  U  V  W  X  Y  Z 


Traduction anglaise : déplacer la souris sur chaque terme

  A


Affûter
Aiguiser un outil coupant.

Aiguillot
Partie mâle d'une ferrure de gouvernail, dont le pivot s'emboite dans le fémelot correspondant. (Synonyme : "Mâle").

Aileron
Surface triangulaire fixée sous la quille à l'arrière d'une embarcation, pour lui donner un effet directionnel.
Nommé aussi "talon".

Allonge
L'un des éléments supérieurs d'un couple, renforçant les hauts de la coque.
D'une façon générale, une allonge est une pièce de renfort placée le long d'une autre pour la prolonger.

Amure
Cordage qui tend vers le pont ou le mât le coin inférieur d'une voile.

Anguillers
Trous pratiqués dans les varangues et les cloisons pour permettre à l'eau des fonds de s'écouler jusqu'au point le plus bas de la coque.

Annexe
Selon l'Administration : "embarcation non immatriculable utilisée à des fins de servitude à partir d'un navire porteur".
Selon la loi, une annexe ne doit pas s'éloigner de plus de 300 m d'un abri, ou de son navire.

Aviron
Longue pièce de bois se terminant en pelle, pour propulser une embarcation à la force des bras.
Le synonyme "rame" n'est pas employé dans le monde Voile-Aviron.


  B


Balancer
Balancer les lignes : veiller à la concordance et à l'harmonie des différents tracés d'un plan de bateau, afin que la coque ne présente aucun défaut de géométrie.

Banc
Planche horizontale joignant les deux côté de la coque, habituellement fixée au plat-bord par une courbe, et servant de siège ou de soutien au mât.

Bordage
En construction bois, planche ou feuille de contreplaqué qui assemblée à d'autres, constitue le bordé ou paroi de la coque.
L'alignement de plusieurs bordages bout à bout, constitue une virure.

Bordé
Ensemble des éléments constituant la paroi ou revêtement de la coque d'une embarcation.
Les termes bordé et bordage sont parfois utilisés l'un pour l'autre, même chez les marins...

Bouchain
Zone où le revêtement entre les fonds et la muraille de la coque change d'orientation.
Si cette zone est arrondie, la coque est dite "en forme". Si elle est anguleuse, la coque est dite à bouchain vif.

Bouchain vif
Bouchain formant un angle entre les fonds et la muraille de la coque.
Typique des constructions en contreplaqué, qui présentent un tel angle entre les virures.

Bouge
Courbure transversale du pont d'une embarcation. Le bouge augmente la résistance de la structure, et favorise l'écoulement de l'eau.


  C


Cabaner
Bivouaquer sous une tente de fortune dans une embarcation.

Caisse
Corps d'une poulie en bois, percé d'une mortaise dans laquelle tourne le réa.

Carène
Partie immergée de la coque. Le volume de la carène est égal au volume d'eau déplacée

Casse
En imprimerie, tiroir compartimenté contenant les caractères de plomb d'une même fonte.

Chambrage
Perçage à fond plat destinée à enfoncer la tête d'une vis sous le niveau de la pièce.
On l'exécute avec une fraise à chambrer (ou "à lamer") montée sur une perceuse.

Chambre
Emplacement à l'arrière d'une embarcation, où se trouvent des bancs et des coffres.

Chant (parfois Can]
La tranche, la surface la plus étroite d'une planche ou d'une pièce de bois dans sa longueur. "Poser une pièce de chant".

Chantier
Solide bâti, souvent constitué de deux madriers entretoisés, servant de base à la construction d'une embarcation.

Clan
Mortaise pratiquée dans un espar ou le bordé, pour recevoir un réa.

Contrail
De CONdensation TRAIL, traînée de condensation formée de cristaux de glace ou de gouttelettes d'eau, laissée dans le sillage d'un avion.

Contreplaqué
Matériau en panneaux, fait d'une superposition de plis de bois déroulé alternés et collés de façon croisée.

Combinée
Machine à bois en poste fixe pourvue de dispositifs permettant plusieurs opérations, en particulier sciage, toupillage, rabotage, dégauchissage, mortaisage.

Coulée
Forme de l'arrière de la coque sous la flottaison. Joue un grand rôle dans la résistance à l'avancement d'une embarcation.
Parfois "sorties d'eau", et anciennement "façons de l'arrière".

Coulisseau
D'une façon générale, pièce guidée en déplacement le long d'une autre : coulissseau de grand voile, etc.

Couple
1) Pièce de charpente transversale d'une embarcation. En construction traditionnelle, les couples sont constitués de varangues, de genoux et d'allonges, disposés en deux épaisseurs de bois décalées. Voir membrure.
2) Désigne aussi les "couples de tracé", sections transversales de la coque sur le plans, ou les "gabarits de couples", patrons d'aggloméré découpés selon ce tracé et dressés sur le chantier de construction.

Courbe
Pièce de renfort en forme d'équerre d'angle plus ou moins ouvert.


  D


Dame de nage
Dispositif pivotant en forme de U, monté sur le plat-bord pour maintenir et manœuvrer un aviron.

Démorfiler
Ôter le morfil laissée sur le tranchant après l'affûtage.

Drisse
Manœuvre servant à hisser une voile, un pavillon, une vergue.

Droit
Partie plane d'une pièce de bois courbe, ou dimension entre ses deux faces planes. Par opposition au tour


  E


Écart
Jonction de deux pièces de bois, travaillées pour donner à l'ensemble une forme continue, tout en assurant la solidité de l'assemblage. Écart en sifflet, en zig-zag, en trait de Jupiter.

Échantillonnage
Nature et dimensions des bois constituant la structure d'une embarcation.

Écoute
Cordage fixé au coin inférieur d'une voile, pour la déployer ou l'orienter.

Engoujure
Rainure ou gorge pratiquée dans une pièce de bois dans un but de décoration ou pour recevoir un cordage.

Embarcation
Engin naviguant non ponté et de faibles dimensions. Canots, baleinières, yoles, plates, pointus, doris, youyous, sont des embarcations.

Épontille
Poteau ou colonnette verticale soutenant un pont ou un banc.

Équerrage
Le chant d'un couple ne peut épouser la forme effilée du bordé sans être retaillé d'un angle appelé équerrage.
Si l'angle est obtus, on parle d'équerrage en gras, s'il est aigu, d'équerrage en maigre.

Espar
Le mât, les vergues, la bôme, sont des espars.

Étambot
Pièce de charpente plus ou moins verticale assemblée sur la quille à l'arrière d'une embarcation.
Les constructions en contreplaqué se passent souvent de l'étambot

Étambrai
Pièces de renfort autour de l'ouverture de passage d'un mât à travers un banc ou un pont. Par extension, cette ouverture elle-même.

Étrave
Forte pièce de charpente plus ou moins verticale, assemblée à la quille et formant la partie aiguë de l'avant d'une embarcation.


  F


Fausse-équerre
Outil formé de deux règles assemblées par un pivot, servant à relever et tracer différents angles.
Aussi appelée sauterelle.

Fémelot
Penture de gouvernail femelle, qui reçoit l'aiguillot.

Fer
Fer d'un rabot ou d'une vastringue, lame d'acier tranchante qui attaque le bois.

Fil
Le fil du bois est le sens d'orientation de ses fibres. Travailer de fil : utiliser un outil dans un sens tendant à coucher les fibres.

Flottabilité
Propriété des corps flottants. Caissons de flottabilité : compartiments obligatoires, étanches ou remplis de mousse à cellules fermées, permettant à une embarcation de rester partiellement émergée même remplie d'eau.

Flottaison
La ligne de flottaison sépare la partie immergée de la coque (œuvres vives) de celle qui est émergée (œuvres mortes).

Fonds
Les fonds d'une embarcation désignent la partie inférieure de la carène.

Franc-bord
1) Partie du bordé située au-dessus de la flottaison. Autrefois muraille.
2) Distance entre la ligne de flottaison et le livet du pont, ou la face supérieure du plat-bord.

Frêne
Fraxinus excelsior. Frêne commun, grand arbre à feuilles caduques originaire d'Europe. Bois blanc nacré légèrement rosé. Densité 0,55 à 0,85, bois dur, bonnes qualités mécaniques proches du chêne : élasticité, résistance à la compression et aux chocs.
Utilisations : avirons, membrures ployées, manches d'outils, escaliers, parquets.


  G


Galbord (parfois gabord]
La première virure en partant de la quille ou de la sole.

Genou
Pièce de bois recourbée, faisant suite à la varangue et reliant celle-ci aux allonges dans un couple constitué de plusieurs éléments.

Gîte
Inclinaison latérale d'une embarcation.

Godille
Aviron unique placé à l'arrière d'une embarcation pour la propulser et la diriger en même temps.

Goëlette (parfois goélette)
Navire portant des voiles auriques sur au moins deux mâts, celui de l'avant ou misaine n'étant pas plus haut que le(s) suivant(s).
Inventé par les Hollandais au XVIe ou XVIIe siècle, ce gréement est devenu emblématique aux États-Unis, et à la grande pêche dans nos ports à la fin du XIXe siècle.

Gouvernail
Surface articulée à l'arrière d'une embarcation pour la diriger.

Grain
Particules abrasives agglomérées dans une pierre à aiguiser, ou collées sur la toile ou le papier abrasif.
Désigne également la taille de ces particules, importante pour le dégrossissage, très fine pour la finition.

Gréement
Ensemble des cordages, manœuvres, poulies...servant à établir la voilure et tenir les mâts et les vergues.
Parfois inclut l'ensemble des vergues et de la mâture.

Guirlande
Pièce horizontale en forme de V, qui renforce l'étrave par l'intérieur en la liant aux bordages latéraux de la coque.


  H


Herminette
Outil de charpente, analogue à une hache dont le tranchant serait perpendiculaire au manche.
Les charpentiers de marine étaient naguère très adroits au maniment de l'herminette : certains arrivaient à tailler un crayon jeté à terre et maintenu au pied en quelques coups d'herminette.

Hêtre
Fagus Sylvatica. Hêtre commun, arbre à feuilles caduques originaire d'Europe. Bois de couleur jaune clair à rosée, d'aspect homogène. Nombreux petits rayons ligneux apparaissant selon le sciage, comme un mouchetis ou une maillure prononcée. Densité 0,60 à 0,70, grain fin et court, facile à travailler, et à courber par cintrage.
Utilisations : chaises, avirons, escaliers, parquet.



  L


Lamellé-collé
Technique de réalisation de pièces de charpente courbes par superposition et collage en forme de fines lames ou lattes.

Latte
Longue pièce de bois étroite et mince.
Une latte peut servir à définir la forme de la coque sur le chantier, tracer une courbe harmonieuse sur un plan ou le long du bordé.
On peut aussi border une embarcation en petites lattes collées.

Lisse
Longue pièce de structure disposée dans le sens de la longueur à l'intérieur ou à l'extérieur du bordé.
Dans certains cas, on utilise des lisses provisoires montées sur le chantier pour déterminer la forme de la coque.

Liston
Baguette ou moulure courant sur la longueur de la coque, dans un but de protection ou d'esthétique.

Livet
Ligne d'intersection entre le pont d'un bateau et la coque.
Sur une embarcation, face surpérieure du plat-bord, déterminante pour l'esthétique.


  M


Manœuvre
Cordage destiné à maintenir ou orienter une voile ou un espar.
Dans le premier cas on parle de manœuvre dormante, dans l'autre de manœuvre courante.

Marotte
Le petit tableau formant l'avant d'une prame

Maille
Intervalle entre deux couples voisins ou entre deux varangues.

Mât
Longue pièce de bois dressée dans une embarcation pour porter des voiles.

Membrure
Ensemble de pièces formant un élément de structure transversal d'une embarcation.
Voir couple.

Misaine
Mât avant d'un bateau. Également, nom donné à la voile portée par ce mât.
Sur un misainier, nom donné à la voile au tiers portée à l'avant.

Misainier
Ou canot à misaine, embarcation à un mât placé sur l'avant, et portant une voile au tiers ou bourcet.

Morfil
Très fine bavure de métal laissée sur le tranchant par l'affûtage.

Mouille-cul
Embarcation de faible dimension et de peu d'importance aux yeux d'un marin.



  N


Nage
Action du rameur sur son ou ses avirons.


  P


Palan
Appareil formé d'un cordage ou garant cheminant entre les réas de deux poulies pour démultiplier les efforts.

Penture
Ferrure sur laquelle pivote le gouvernail.

Pierrer
Passer à la pierre à affûter pour aiguiser le tranchant d'un outil.

Placage
Fine feuille de bois scié ou déroulé, collée sur une structure de menuiserie.
Technique de revêtement d'un objet en bois avec une telle feuille.

Plat-bord
Longue pièce de bois ou lisse coiffant et renforçant le pourtour d'une embarcation.

Pli
Chacune des lames de placage entrant dans la constitution d'un panneau de contreplaqué.

Pont
Plancher fermant totalement ou en partie, la coque d'une embarcation.

Poulie
Appareil constituée d'une roue à gorge, ou réa pivotant sur un essieu maintenu par une chappe métallique ou un bloc de bois appelé caisse.

Préceinte
Bordage plus épais formant comme une ceinture longitudinale autour de la coque d'une embarcation.
Parfois le premier bordage sous le plat-bord.

Presse en C
Type de serre-joint comportant uniquement une vis de serrage et un corps métallique en forme de lettre C. Très utiles pour le travail à la combinée à bois, car en l'absence de coulisseau, les vibrations ne risquent pas de la desserrer.

Puits de dérive
Robuste compartiment vertical s'élevant dans la coque depuis les fonds jusqu'au dessus de la surface de l'eau, pour permettre de monter et descendre la dérive sans que l'eau ne pénètre dans le bateau.


  Q


Quartier
Débit sur quartier, façon de scier un tronc avec des traits de scie radiaux, de façon à obtenir des planches aux traces de cernes sensiblement perpendiculaires aux faces.

Quête
Inclinaison vers l'arrière d'un mât ou de l'étambot par rapport à la quille.

Quille
Forte pièce de charpente allant de l'avant à l'arrière des fonds d'une embarcation, formant la base de son ossature.
Certaines embarcations à fond plat sont dépourvues de quille.


  R


Râblure
Entaille ou feuillure en V le long de la quille, destinée à recevoir la première virure ou galbord.

Rabot
Outil comportant un fer, lame inclinée maintenue dans un fût de bois ou de métal, et dont le tranchant dépasse légèrement sous la semelle.
Selon le profil du fer et de la semelle, le rabot sert à aplanir ou retoucher des pièces de bois, tailler des moulures ou des rainures.

Réa
Roue à gorge ou rouet, partie mobile d'une poulie.

Rocambeau
Anneau métallique ou en cordage, permettant de faire coulisser une vergue ou une voile le long d'un espar.


  S


Safran
Surface immergée du gouvernail.

Sapelli
Entandrophragma cylindricum. Grand arbre originaire d'Afrique tropicale. Bois brun rouge à brun violet à forte valeur commerciale, rappelant l'acajou. Densité 0,68, grain moyen à fin, nette odeur de cèdre. Se travaille facilement et prend bien le poli, ne se fend pas sous l'action des clous.
Utilisations : quille et étrave collées, bordé, pont, placage et contreplaqué, ébénisterie, parquets, escaliers.

Sauterelle
Synonyme de fausse-équerre.

Semelle
La semelle d'un rabot est la partie inférieure en contact avec la pièce de bois à travailler. Elle est munie d'une lumière permettant le dépassement du fer et le passage du copeau.

Serre-joint
Outil de serrage comportant une machoire fixe et une mobile ou coulisseau munie d'une vis de serrage. Le serrage maintient la machoire mobile coincée en position sur la tige.
La construction d'un bateau en bois nécessite un grand nombre de serre-joints de toutes tailles.

Serrer
Serrer une voile, c'est la rassembler pli par pli et l'amarrer contre une vergue ou un mât.

Sole
Sur une embarcation à fond plat, virure centrale formant le dessous de la coque.

Souquer
Transitif : Serrer, tendre fortement un nœud, un cordage. Au sens figuré, pousser [un bateau] à ses limites.
Intransitif : Tirer dur (sur des avirons, par exemple).


  T


Tableau
Partie transversale sensiblement plane qui termine l'arrière de la coque. L'arrière en tableau est très répandu sur les embarcations ou les navires.

Talon
Talon de quille, synonyme d'aileron.

Taquet
Pièce de bois ou de métal de forme allongée, servant à tourner un cordage.

Tolet
Pièce de bois ou de métal simple ou double, fichée dans le plat-bord pour servir de pivot aux avirons.

Tonture
Courbe longitudinale décrite par le pont d'une embarcation, dont les extrémités sont plus hautes que le milieu. La tonture joue un grand rôle dans la tenue à la mer et l'esthétique.

Tour
Partie courbe d'une pièce de bois, ou dimension entre ses deux faces courbes. Par opposition au droit.

Trévire
Cordage frappé en double en haut d'un plan incliné, pour la manutention de charges cylindriques.

Trévirer
Hisser une charge à l'aide d'une trévire.
D'une façon générale, évoque le pivotement d'un corps allongé sur son axe, relèvement une épave chavirée, torsion d'une coque mal construite.


  V


Varangue
Pièce de charpente transversale la plus basse d'un couple. La varangue chevauche la quille et relie les deux branches d'un couple.

Varlope
Type de rabot à main à semelle très allongée, servant à dresser les planches et dégrossir les espars.

Vastringue
Petit outil à main muni d'un fer et de deux poignées. Sa semelle plane, convexe ou concave selon les modèles, permet la mise en forme et la finition de pièces allongées ou de forme courbe : guirlande, espar, plat-bord, pelle d'aviron...

Vergue
Espar suspendu à un mât, et destiné à porter une voile.
La vergue de la voile au tiers est suspendue environ au tiers de sa longueur.

Virure
Suite de bordages mis bout à bout.

Voile-aviron
Désigne des bateaux facilement transportables, conçus pour naviguer à la voile comme à l'aviron avec un mât rapidement démontable, et qui n'ont pas besoin de moteur.